#36 Deuxième couche de terre, plafond, toit, fenêtres…

Jour 246.

Ça sent la fin. Plusieurs postes se terminent en même temps ou avancent très vite.

Prenons les choses sans ordre particulier.

Deuxième couche de terre

La première couche terre sur la paille a terminé de sécher ! La deuxième couche de terre est maintenant appliquée partout, ça a été très rapide. C’est également une argile mais plus fine. Entre ses deux couches est tendue une sorte de treillis à mailles fines (quelques millimètres) pour retenir l’argile. Le tout est rendu plus solide, et vu les hauteurs de nos murs, ça n’est pas inutile non plus.

Cette deuxième couche va mettre quelques jours à sécher seulement. Vivement la troisième et dernière couche de finition !

La première couche de terre sur les cloisons est également posée ! C’est aussi une argile. Elle peut être vue comme la « deuxième couche » sur la paille, elle joue le même rôle. Par-dessus viendra une dernière couche de finition également.

En plus d’être installée sur les cloisons en gypse, elle est installée sur les rares parties en béton (nos demi-niveaux) et sur les petits escaliers (sur les contre-marches).

Le détail que nous adorons particulièrement est que les angles ne sont pas vifs/anguleux, mais arrondis. Ça peut paraître être un détail sans importance, mais pour nous, ça fait toute la différence ! Les angles sont doux, plus « lisses », et le mur s’abîme moins facilement dans le même temps.

L’argile sur les contre-marches est rendue plus solide grâce à un fixateur mais nous n’avons pas encore réussi à savoir ce qu’il y avait dedans, même si c’est marqué « naturel et écologique » sur le paquet.

Plafond

Le plafond est terminé dans toutes les pièces ! C’est magnifique ! Nous avons choisi un plafond en bois, que nous laissons brut. Sans traitement, il ne jaunira pas et nous pourrons toujours le traiter plus tard si l’envie nous vient. Mais pour l’instant, nous aimons beaucoup !

Ce sont des grandes plaques et non pas des lames.

Initialement, nous voulions le blanchir avec du savon, mais il fallait que ça soit réalisé sur place, et c’était plutôt cher. Le bois étant déjà clair, le besoin n’était plus si important non plus.

Toit et fenêtres

Comme le bois brûlé est terminé sur les façades, le toit peut recevoir sa dernière touche. Le ferblantier est passé pour finir son travail : poser la dernière protection qui recouvre le toit et la façade, et installer les tablettes des fenêtres.

Le toit ressemble maintenant à ceci :

Et quelques photos des tablettes. La première photo illustre la structure sous-jacente qui porte la tablette, déjà testée par les intempéries et approuvée.

Les tablettes sont en cuivre, comme le reste de la ferblanterie du toit.

L’échaffaudage peut maintenant être en partie retiré. Ça va nous faire tout drôle !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s