Un potager en chêne

Dans le carnet précédent, nous avons dit qu’il y avait maintenant un talus autour de la terrasse. Il faut donc un escalier pour « descendre » dans le jardin sur un côté de la terrasse.

Nous avons trouvé des poutres de chêne pas trop cher. Pourquoi ce bois ? Parce qu’il a une classe de durabilité de 2, c’est à dire qu’il va résister environ 25 ans posé sur le sol. Une fois de plus : nous construisons pour le long terme, alors autant prendre du solide une bonne fois et éviter des bois traités qui contiennent des produits toxiques (par exemple du bois autoclavé), surtout dans un potager !

Avec ce chêne, c’est l’occasion de réaliser un cadre autour de notre potager extérieur principal, et d’utiliser les chutes pour faire un escalier ! Et c’est parti…

Tronçonner le potager

Même si nous avons bien amélioré la terre (très pauvre et très abîmée depuis l’achat du terrain…) dans la serre, c’est un autre excercice dehors ! Nous avons ajouté du crotin de cheval, de la paille, des feuilles, du compost… mais ça reste vraiment encore trop pauvre. Nous avons décidé d’ajouter de la terre de chez l’horticulteur du village voisin, Dany Jeanneret.

Escalier en chutes

Pour ne pas chuter, prenons les chutes pour faire un escalier (la fatigue influence l’humour, la preuve).

Et voilà. Les enfants peuvent accéder au jardin facilement par ce côté là de la terrasse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s