#42 Déménagement

Jour 303.

Il s’en est passé des choses cette dernière semaine. Ça a été la course. Notre déménagement était prévu depuis 6 mois le 1er février 2020. 10 jours avant, nous n’avions ni parquet, ni cuisine, ni batterie, ni mise en service d’aucune sorte.

Nous avons peu de photos à partager pour le moment, mais les prochains carnets de bord en auront d’avantage.

Semaine en folie

Le lundi, le parquet a du être posé pour pouvoir poser la cuisine le mercredi. La cuisine a été livrée la semaine avant, trop tôt, nous n’avons pas où la stocker, donc nous l’avons déposée chez des amis (merci les Padey !) à une rue à côté de chez nous. Le mardi soir, nous avons déplacé toute la cuisine à la main, entre 20h et 23h. C’était un grand moment. Il faisait bien froid aussi, ça ajoute du piment à l’aventure.

Un mot sur le parquet. C’est du chêne massif, huilé, et cloué au sol. C’est juste magnifique. Le bois provient de France, retour à la maison !

La cuisine a pu donc être posée en temps et en heure, du mercredi au vendredi.

Un mot sur la cuisine : elle est fabriquée en France, en Haute-Savoie plus exactement, avec du bois français. Ça fait toujours plaisir !

En parallèle, la pose du parquet se poursuit. Et bien entendu, la pose de la faïence dans la salle de bain des enfants et dans le coin douche de notre chambre.

Et enfin, nous avons reçu les stores le jeudi. Ils sont posés, et a priori ils fonctionnent !

Encore jeudi, nous avons reçu les portes intérieures. Manque de bol, il en manque une. Ce sera pour dans 1 ou 2 mois…

Toujours jeudi et aussi vendredi, les derniers raccords en eau pour les toilettes et les lavabos.

Le vendredi, la peinture au silicate dans la salle de bain, et la couche de finition de terre sur notre meuble bain dans notre chambre sont posés. Fiou !

Déménagement

Encore le vendredi, nous terminions des finitions pour l’électricité. Et le vendredi au soir, tard, le ménage. Juste ce qu’il faut pour enlever toutes les protections, les cartons par terre, les outils d’un peu tout le monde, les déchets de tout le monde, les cailloux et que les chambres des enfants soient à peu près potables.

Et c’est parti ! Tout l’appartement était empacté, « y’a pu’ qu’à » !

Merci aux nombreux bras qui sont venus nous aider le jour J ! C’était bouclé en une matinée. Nous avons profité du camion pour ramasser tous les déchets autour de la maison (ça, nous avons moyennement apprécié…) et faire un aller-retour à la décheterie. 120kg de déchet, rien que ça, et sans compter les palettes en bois.

Et maintenant ? Dans quel état est la maison ?

État de la maison le premier jour

C’est un samedi. Le vendredi, la maison était grande ouverte : portes et fenêtres, en plein vent, dans le froid. Il fait 5°C dans la maison. La cuisine n’est pas terminée : il manque le plan de travail. Sans lui, impossible de fermer le poêle, et donc impossible de mettre la maison à température.

Nous n’avons pas non plus de batteries (elles sont juste super en retard). Impossible donc d’avoir de l’électricité. Nous trouvons une solution de secours en nous branchant sur le tableau de chantier. Mais c’est précaire, et le tableau de chantier n’est pas un modèle de stabilité. Pour cuisiner, merci à Papytof et Mamydine pour le camping gaz !

Nous avons de l’eau, et de l’eau chaude, ça c’est cool ! La ventilation fonctionne aussi, c’est un bon point.

En revanche, nous découvrons deux bonnes fuites d’air sous une fenêtre et autour d’une porte fenêtre. Quand nous arrivons à gagner 5°C la journée, nous perdons 2°C la nuit. En soit, ça n’est pas grave, c’est une petite erreur facile à réparer, mais c’est plutôt inconfortable. La serre n’est pas fermée non plus, donc nous ne pouvons pas l’utiliser pour chauffer la maison (c’est notre moyen de chauffage principal). Elle monte à 18°C, mais pas tellement plus, le vent s’y engouffre.

Ah, et sans électricité les jours précédents, impossible d’écrire le programme pour le micro-contrôleur qui commande les stores de la maison. La première nuit dans la maison se fera à la lumière de la Lune.

Ça paraît catastrophique dit comme ça, mais nous en garderons des bons souvenirs. Nous sommes aussi bien content d’arriver à cette étape ! 303 jours, c’est peu pour construire une maison finalement, et nous nous réjouissons de commencer à expérimenter ce nouveau mode de vie !

La semaine qui arrive, nous devons recevoir le plan de travail de la cuisine, donc nous pourrons fermer le poêle et l’utiliser. Nous devrions aussi voir la fin du parquet (oui, parce qu’il manque toutes les finitions du parquet), et la fin de la terre sur les escaliers (ça, c’est normal, ça vient après le parquet). Et les batteries doivent arriver dans quelques jours.

Nous comptons les heures 😌.

Première validation électrique

La bonne nouvelle c’est la première validation pour le poste électrique de la maison ! Nous serons soumis une seconde validation, mais c’est déjà chouette (sachant que nous avons tout réalisé, c’est valorisant) !

2 réflexions sur “#42 Déménagement

  1. Bonjour les aventuriers!

    Je pensais bien à vous en début d’année. Je ne me rappelais plus de votre agenda mais me demandais quand vous emménagiez…

    Je n’imaginais pas pareille course et situation! Pour le coup, c’est sympa de voir la manière dont vous prenez les choses. Bonne prise des lieux, que les ouvertures non souhaitées se « colmatent » au plus vite et dans l’intervalle, vous êtes les bienvenus au **** pour vous réchauffer et partager un peu si vous le souhaitez!

    Amitiés Steve

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s