Idées en vrac : cycle de l’eau

Dans une maison à énergie positive, il serait intéressant de couvrir ses propres besoins en eau. Soit une source est présente sur le terrain —gros coup de bol mais rare—, soit nous utilisons l’eau de pluie.

Collecter et stocker l’eau

Pour récuperer l’eau de pluie, il faut un toit assez grand. Nous ne savons pas encore quelle surface est nécessaire pour une famille de 4 ou 5 cependant. Il faut aussi une cuve pour stocker l’eau.

Cycle de l’eau

Prendre de l’eau potable pour nettoyer nos WC est un non-sens absolu. Nous aimerions réutiliser l’eau plusieurs fois, au minimum 3 fois, mais nous aimerions 4 fois.

L’eau vient du toit, elle est stockée dans une cuve, puis :

  1. elle est utilisée une première fois pour le robinet, la consommation personnel d’eau, et les machines qui ont besoin d’eau « pure » ;
  2. l’eau est filtrée une première fois et est utilisée une deuxième fois pour les machines, comme le lave-linge, le lave-vaisselle, et les salles de bains ;
  3. l’eau de la salle de bains passerait par une cabine de douche qui —après ±2L d’eau utilisée pour enlever la saleté la plus importante sur notre corps et cheveux— tournerait en circuit fermée. Avantages :
    • peu d’eau utilisée, 3L d’eau pourrait suffir pour une douche de 30mn ;
    • peu d’énergie pour rechauffer l’eau que l’on vient d’utiliser.

    Inconvénient:

    • filtrer l’eau en « temps réel » peut être un peu compliqué, il faut des filtres « bio » que l’on pourrait produire ou obtenir facilement.
  4. l’eau de la douche irait dans les sanitaires — on aimerait privilégier des toilettes japonaises ou tunisiennes pour réduire la quantité d’eau et de papiers utilisé ;
  5. l’eau serait une nouvelle fois filtrée et distribuée sous le potager et sous la serre.

Il serait peut être nécessaire d’avoir une ou des cuves intermédiaires. Cela peut être gênant car il faut pouvoir les stocker, les contrôler, cela peut impliquer de la maintenance etc. À voir comment optimiser tout ça.

Chauffer l’eau

Des capteurs solaires thermiques placés sur le toit vont chauffer l’eau, pour économiser de l’électricité. À voir cependant si la surface utilisée par les capteurs solaires thermiques peuvent chauffer un volume d’eau plus important que ce que des capteurs solaires photovotaïques pourraient fournir comme électricité pour chauffer l’eau.

Qualité de l’eau et prévision de consommation d’eau

L’eau est stockée dans une cuve. Dans cette cuve, nous aurions plusieurs capteurs pour :

  • contrôler la qualité de l’eau ;
  • contrôler la quantité d’eau.

Une interface simple peut permettre d’afficher tous ces paramètres. Il est intéressant de stocker ces données pour avoir un historique et pour pouvoir faire des prévisions.

Nous prévoyons d’utiliser —attention ça devient technique, mais c’est mon métier— un réseau neuronal artificiel (machine learning, avec par exemple TensorFlow) pour anticiper les besoins en eau à partir des paramètres suivants :

  • conditions météo passées, comme la pluviométrie, humidité, chaleur etc.
  • agenda de la maison, comme le nombre de personnes présentes, fréquence des repas, fréquence des douches, nombre d’invités, fréquences des fêtes à la maison etc.

Tout ceci serait bien entendu open source.

Pourquoi faire des prévisions ? Pour savoir si nous devons diminuer notre consommation d’eau ponctuellement ou anticiper des rationnements ou voir acheter de l’eau.

Une réflexion sur “Idées en vrac : cycle de l’eau

  1. Joli défi !
    Juste quelques remarques en vrac:
    EAU
    voir au niveau légal ce qui est permis en Suisse. En France, l’eau doit être désinfectée (UV par exemple) avant utilisation.
    Les rejets : on paie l’assainissement via les taxes sur l’eau potable. Donc sans doute des discussions à venir au moins aussi épique qu’avec le fisc français quand on vit en Suisse et travaille en France…
    Corollaire : des clapets anti retour pour que le réseau privé ne puisse contaminer le public
    Assainissement : en général prévu via des filtres roseaux / mare à l’extérieur. Autour du cheminement de l’eau qui s’epure, le jardin…
    CONSTRUCTION : la maison de l’environnement de PMA est faite en paille. Venez visiter à l’occasion…
    Certains bâtiments suisses stockent l’eau chaude, pour chauffer la maison.
    Il existe aussi des pompes à chaleur sur les rejets ( genre quand tu vides ta baignoire ou que ton lave linge vidange)
    Bref, on s’en parlera. Ça a été mon métier pendant 2 ans ….😉

    😘

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s